L’apiculture : du nectar au miel

Miel
Processus de transformation du nectar en miel commence par le transfert du de la récolte de l’abeille butineuse à l’abeille ouvrière. Les sécrétions glandulaires de l’abeille favorisent la transformation du nectar en miel qui est par la suite entreposé dans les alvéoles sellés. La température, l’humidité et l’aération à l’intérieur de la ruche entre dans la production du miel.

Le goût, la couleur et la texture du miel dépendent de l’environnement où butinent les abeilles.

La teneur en eau du miel est de 20 %  et de 80 % pour le sucre spécialement le fructose et le glucose. L’acide gluconique dont le pH est de 3, permet la  conservation  pour une longue durée du miel.
Le miel regorge de vertus thérapeutiques  et il est conseillé pour le traitement d’un large éventail  de troubles :

  • le miel d’acacia : apaisant et bon régulateur intestinal
  • le  miel de bruyère : voies urinaires, articulations,
  • le  miel châtaignier : circulation sanguine, fatigue,
  • le  miel d’eucalyptus : système respiratoire,
  • le miel de lavande : maux de tête, brûlures, blessures et piqûres légères,
  • le miel d’oranger : sédatif, antispasmodique, calmant bio pour les enfants
  • le miel de romarin : stimulant du foie, antifatigue
  • le miel d’aiguilles du sapin: apaise les maux et infractions de la gorge et des bronches
  • le miel de tilleul : riche en sels minéraux, calme les douleurs gastriques, les migraines et favorise le sommeil.
  • le miel de tournesol : améliore circulation sanguine

La cristallisation n’affecte en aucun cas les qualités nutritives et thérapeutiques du miel. C’est un phénomène naturel occasionné par la forte teneur en glucose du miel ce qui facilite sa cristallisation.

miel, nectar, transformation du nectar, vertus thérapeutiques du miel, variétés du miel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *